Accueil

Éduquer ou rééduquer son chien en douceur avec l’aide d’un éducateur canin diplômé. Dresser son chien et poser les bases d’une relation équilibrée.

Mon but

Un maître fier de son chien
Un chien confiant envers son humain

Nos chiens n’ont pas CHOISI

  • la maison qu’ils habitent,
  • le maître avec lequel ils vivent,
  • d’aller se promener à cet endroit et pas à tel autre,
  • de manger ces croquettes, ou cette boîte, ou cette gamelle, ou ce morceau de viande crue,
  • de fréquenter tel chien, ou tel chat ou tel lapin,
  • d’avoir des petits ou pas, et avec qui…

Shiva et Elegante
Nos chiens vivent dans un monde fait par et pour les humains ; le plus souvent, ils n’habitent plus dans les fermes d’antan passant leurs jours à courir après les lapins de garenne, à surveiller les renards ou à suivre leurs maîtres aux champs.
Nous avons choisi d’avoir un chien, c’est pourquoi c’est à nous de comprendre qu’il a besoin de manger, d’être soigné et aimé, bien sûr, mais qu’il a aussi besoin de

courir,
sauter,
flairer,
rencontrer des copains chiens,
bref, d’avoir une bonne vie de chien.

Dans la vie quotidienne et plus ou moins urbaine de nos chiens, pour qu’une relation harmonieuse puisse s’établir, il n’est pas besoin d’avoir un chien savant : il suffit qu’il sache

  • revenir impeccablement quand on l’appelle
  • marcher en laisse sans jamais tirer
  • être sociable envers les autres chiens et les humains.

Je suis éducateur canin diplômée, titulaire du Certificat de Capacité Animaux Domestiques, délivré par l’État. Je peux donc vous aider à établir, ou à refonder une relation de confiance avec votre animal.

Elegante

Mes engagements

Parce que j’ai un sens certain de la déontologie, un sens de la responsabilité, et que j’éprouve de l’affection tant envers les animaux qu’envers les humains, je m’engage à

  • toujours respecter la volonté des maîtres
  • obéir scrupuleusement aux impératifs de santé du chien qui m’est confié et à ne jamais le mettre volontairement en danger, ni à lui faire mal ou peur.
  • respecter absolument votre vie privée, et à ne rien divulguer (à moins de votre accord express) de ce que j’apprendrai de vous et de votre famille.
  • ne pas publier de photos de vous ou de votre chien sans votre accord.
  • lors d’une garde à domicile, ou d’un passage chez vous pour prendre votre chien, à ne pas pénétrer dans les pièces de votre domicile à moins d’une nécessité liée à votre chien, et à laisser les portes et les fenêtres comme je les aurai trouvées (sauf en cas de demande de votre part). Et, bien sûr, à ne jamais donner à quiconque les clefs que vous m’auriez confiées.

 

Méthode positive

Ayant longtemps enseigné, je ne crois pas à l’efficacité des méthodes coercitives. Mais je ne crois pas non plus qu’une méthode, quelle qu’elle soit, fonctionne sur 100% des gens.
Je pense qu’il en est de même des chiens. Pour récompense, certains seront très satisfaits d’une caresse sur la tête. Pour d’autres, qui n’aiment pas trop qu’on leur touche la tête, ce sera une tapote sur le flanc. Ceux qui n’aiment pas les câlins préféreront peut-être une friandise maison – à moins qu’ils n’aient une passion pour le saucisson… Mais il y a aussi ceux pour qui une balle vaut tous les câlins et tous les gâteaux !
Votre chien est unique. Que ce soit pour les récompenses ou pour le reste, je ferai tout ce que je peux pour m’adapter à lui.

Ma seule vraie méthode, c’est le plaisir

Nous aimons être contents, et nous préférons que ceux qui nous entourent le soient. Je suis intimement persuadée qu’il en est de même des chiens.
C’est pourquoi j’emploie la méthode que l’on dit « positive » c’est-à-dire que l’on fait tout ce que l’on peut pour motiver le chien à obéir parce qu’il y trouve un intérêt agréable, et non parce qu’il craint d’être puni. Il obéira parce qu’il y trouve deux plaisirs : d’une part celui d’être récompensé et félicité, et d’autre part celui de constater la satisfaction de son humain.
Cela ne signifie pas qu’il ne sera jamais puni : en effet, éduquer ou dresser sans jamais punir ou réprimander me semble irréaliste. En revanche, une punition ne sera jamais une violence physique exercée sur le chien : ni collier électrique ou étrangleur, ni chien plaqué au sol, ni « coup de sonnette » ni cris (sauf de joie).

Shiva
Dans bien des cas, je serai assistée d’une ou deux de mes chiennes : Shiva, husky croisée berger, vieille (13 ans) encore bien gaillarde, expérimentée et parfois un peu grognonne quand ses rhumatismes lui font mal aux pattes ; et Élégante, malinois croisée labrador, encore jeune (2 ans) joueuse et patiente avec les jeunes chiens.